Blackberry n'est pas mort, bien au contraire !

actualités
Blackberry n'est pas mort, bien au contraire !

Dans un climat de pessimisme général et de critiques à tout-va, tous les membres de l'équipe de BlackBerry-10.fr ont décidé de se mobiliser pour vous démontrer pourquoi enterrer BlackBerry aussi vite n'est tout simplement pas crédible et pourquoi la firme Canadienne a encore beaucoup d'opportunités et de potentiel pour gagner de nouvelles parts de marché malgré des résultats financiers certes dans le rouge mais en nette progression

BlackBerry 10 "un écosystème pas assez solide par rapport aux concurrents" ?

« BlackBerry 10. Redessiné. Repensé. Réinventé. » Voilà la promesse faite en ce début d'année 2013 par la firme canadienne. En effet l'évolution de BlackBerry OS était limitée face à IOS et Android. Malgré une arrivée tardive sur le marché, BlackBerry se devait de construire un nouvel OS solide avant de signer son grand retour sur le Marché des smartphones.


BlackBerry 10 présente donc de nombreuses innovations comme tout d'abord son interface de navigation entièrement tactile avec une gestuelle pour rentrer et sortir d'une application. D'un simple geste vous accéder à BlackBerry Pic qui vous permet de voir quel genre de notification vous avez reçu. Vous accédez ensuite au HUB le centre de notification regroupant mails messages et applications...
BlackBerry beaucoup critiqué pour la qualité des photos propose de nombreux mode sur BlackBerry 10 et notamment Time Shift. Grâce à une prise de vue "un peu avant un peu après" vous choisissez la photo parfaite.
Un navigateur Internet... Le meilleur navigateur internet du marché. BlackBerry 10.1 est le meilleur navigateur HTML5 un vrai point positif qui rend la navigation fluide et rapide. BlackBerry peut même charger un site internet plus rapidement que sur votre ordinateur. Cela s'avère extrême pratique en mobilité quand le site mobile n'est pas aussi développé que la version bureau.

BlackBerry reste un SmartPhone aux gênes professionnels et donc puissant. On le retrouve tout à fait dans l'utilisation quotidienne de son Z10 Q10 ou encore Q5. Grâce à la fluidité de l'Os et des gestes on est beaucoup plus rapide et efficace, toujours en mouvement sur son clavier et son écran.
BlackBerry pour les pros encore et toujours ! Rien de tel quel BlackBerry pour répondre rapidement et sans regarder. Doubler à l'efficacité de BB10 on devient beaucoup plus productif.
BlackBerry un système sûr ! Chez BlackBerry la sécurité c'est du solide, l'on entend souvent des failles chez les autres systèmes mais très peux chez BlackBerry 10. Il s'agit du fer de lance de marque : proposer des terminaux proposant un niveau de sécurité surtout pour les gouvernements ou encore les entreprises. Aujourd'hui la vie professionnelle et la vie privée se confondent. Cela se voit particulièrement sur les téléphones. Mais BlackBerry Balance permet de séparer les deux et d'éviter qu'elles entre en collision. Ainsi vous évitez que vos photos de vacances soient par exemple malencontreusement envoyées par votre fils à votre patron pendant qu'il jouait sur votre téléphone.

BlackBerry 10 un OS jeune mais prometteur qui m'a donc rien à envier à ces concurrents qui innovent quasiment pas entre leurs différentes versions d'OS. En effet la version 10.2 est déjà en préparation et nous réserve son lots d'innovation et ainsi renforcer la structure de BlackBerry 10 déjà très solide.

Les claviers physiques morts par rapport aux virtuels ?

La prédominance des claviers virtuels est indéniable. Aujourd’hui, tous les constructeurs sortent des appareils 100 % tactiles. Les habitudes ont changées, les usages avec, mais est-ce un quid du bon vieux clavier à touches ? Seul BlackBerry propose, à ce jour, un clavier innovant réunissant une expérience de confort et une productivité de frappe imbattable.
Car si tous ces concurrents à écrans se vantent de proposer des systèmes tactiles de plus en plus précis et réactifs, il ne faut pas se leurrer : Ils ne seront jamais aussi compétitifs qu'un véritable clavier à touches.
On expliquera tout d'abord cela par la précision des touches. Comparé à un système tactile, la marge d'erreur se réduit considérablement. La "faute de frappe", récurrente sur un système tactile, se ressent moins sur un clavier.
Autre point, la présence d'un clavier permet à la fois de taper son texte et de lire en même temps ce qui est frappé. A la différence du tactile, ou aucun repère de touches sensitif n'est présent, ce qui augmente la marge d'erreur d'une potentielle faute de frappe.

La faute à quoi ? à qui ?
La domination du marché des systèmes 100 % tactiles s'explique essentiellement par les applications, qui ne nécessitent pas ou peu de textes à renseigner. Le nombre de jeux, ou de simples intéractions sont nécessaires pour jouer explique également cette tendance.
Lorsqu'Apple a sorti son premier Iphone, les carottes étaient cuites pour les smartphones à clavier. BlackBerry ou non, beaucoup de constructeurs développaient encore des terminaux à touches. Devenus "has been", par cette soi-disant "évolution" de technologie tactile, les claviers ont alors été peu à peu délaissés, au bénéfice des écrans tactiles, du multimédia et de l'interactivité.
Seulement le clavier n'a pourtant pas disparu pour autant. Si beaucoup de personnes utilisent le 100 % tactile pour l'écriture de messages, leur rédaction devient vite fastidieuse dès qu'il s'agit de textes longs. C'est à ce moment-là que le clavier redevient un compagnon fidèle, qui apporte une expérience beaucoup plus satisfaisante.
Pour écrire cet article par exemple, il aurait été impensable de l'écrire avec un clavier tactile. Faisable ? Oui. Mais beaucoup trop contraignant et long !
Rien ne peut détrôner un clavier classique, qu'il soit pour un ordinateur fixe, portable ou un Smartphone, dès qu'il s'agit d'écrire des messages plus longs. Hormis la reconnaissance vocale, qui retranscrit vos paroles en textes, le clavier reste un atout indéniable dès qu'il s'agit de produire un texte un tant soit peu complexe à rédiger.

Le clavier de BlackBerry, c'est un élément de sa démarcation, son atout fort. Qui n'est malhereusement pas placé en avant par la firme. Rappelons tout de même que BlackBerry est l'un des seuls constructeurs à proposer un terminal récent, doté d'un clavier qui propose un confort de frappe sans égal. Cette erreur vient se greffer sur les nombreux sujets qui composent la mauvaise stratégie de communication opérée par BlackBerry ces derniers mois. Sujets que nous allons aborder ci-dessous.

Un déficit de communication autour des nouveaux produits


Il est évident que BlackBerry a loupé le lancement de l'OS10. Pourtant très satisfaisant à l'usage. En premier lieu, nous sommes obligés du mauvais choix qui a été de positionner le Z-10 comme le nouveau modèle phare de la marque. BlackBerry a voulu faire de l'Android ou de l'IOS, mais pas du BlackBerry en dévoilant ce Smartphone.
En revanche, en créant les Q10 et Q5, BlackBerry a créée des appareils profondément imprégnés par la patte BlackBerry. Un clavier performant, un OS adapté, des look qui correspondent aux utilisateurs. Pourquoi ne pas avoir commencé par-là ?
En terme de publicité, le budget a par conséquent été déployé sur le Z10, campagnes d'affiches dans le métro, spots au cinéma, rien n'a été laissé au hasard pour lancer le Z10. C'est dommage, car au lieu de mettre en avant un Iphone/Galaxy like, BlackBerry aurait pu propulser un très bon Q10, haut de gamme, mais surtout un Q5 beaucoup moins cher que son grand frère, au look fun et adapté à une cible jeune accro aux SMS et réseaux sociaux.
Ces deux terminaux conservent l'image d'une firme " à clavier ", et proposent par conséquent un service totalement différent de la concurrence. BlackBerry, dans sa stratégie a fait une erreur en voulant s'aligner et en proposant des services certes différents, mais depuis un terminal ressemblant à 90 % à ses frères ennemis.
Qui des spots montrant la rapidité de frappe sur un clavier ? Le basculement instantané via BlackBerry Balance du monde pro au monde perso ? L'avantage pour les entreprises à posséder un BlackBerry ? Rien de tout cela ne s'est vu, et c'est cruel, car le Z10 est devenu un outsider. Certains le considèrent même comme un "ovni", tellement il ne correspond pas aux valeurs de la firme. Cela reste pourtant un bon smartphone, mais ce n'est pas du BlackBerry.
L'image de la marque est importante, la firme peut encore redresser la barre et investir sa communication sur des appareils de grande qualité que sont les Q10 et Q5. Il faut espérer que la rentrée 2013, puis Noël encouragent BlackBerry à orienter leurs spots vers ses modèles phares, qui font son identité.

Des applications pas encore assez nombreuses ...

.... "BlackBerry c'est que pour BBM" vous avez déjà tous entendu cette phrase... Et vous le savez tous BBM arrivera très prochainement sur IOS et Android symbole que l'entreprise canadienne est loin d'être fermée sur elle-même. BlackBerry 10 est un système qui comporte tellement d'améliorations et BBM en fait partie. Aujourd'hui il est désormais possible en plus des appels vocaux de passer des appels vidéo et même de partager son écran.


Même si la messagerie Star de BlackBerry s'ouvre à d'autres plateformes pour devenir leader, BlackBerry 10 est un système ouvert très pour les développeurs. Le BlackBerry World, qui propose désormais de la vidéo et de la musique en plus des 120 000 applications .... Le chiffre de 120 000 applications commence à se faire un petit peu vieux tandis que certains pensent qu'il s'approche déjà des 200 000. On le sait certains développeurs comme S4BB développent un très grands nombre d'applications native et on pourrait les qualifier de "Supers développeurs". Le BlackBerry World s'enrichit donc de nouvelles applications chaque jour. De plus, les outils pour les développeurs sont sans cesse mis à jour et leur apporte plus de facilité pour développer leurs applis sur BlackBerry 10.

Des chiffres de ventes en progression

En dévoilant ces résultats au second trimestre 2013, BlackBerry a un peu déçu les investisseurs avec la vente de 6,8 millions pour BlackBerry un chiffre d'affaire de 3,1 milliards de dollars et « seulement » 81 millions de dollars de pertes. Ces chiffres sont en progression par rapport aux trimestres précédents mais s'expliquent par une récente présence de BlackBerry. D'autre part le Z10 est arrivé tard chez les opérateurs et le Q10 est sorti peu avant la publication des résultats.

La guerre menée par BlackBerry pour revenir sur le devant de la scène n'est pas encore finie, l'arrivée de nouveaux produit comme le BlackBerry Q5 et le BlackBerry Z30 pourraient accroître la visibilité de BlackBerry 10 sur le marché en proposant une véritable alternative à IOS et Android. Toute l'équipe de BlackBerry-10.fr attend donc la rentrée qui on l'espère sera très riche en nouveautés !

Vous avez aimé cet article ?