BlackBerry : John Chen, leaks, BES et plus !

actualités
BlackBerry : John Chen, leaks, BES et plus !

À peine quelques jours après la sortie de la Leak BlackBerry 10.3, nouveau rebondissement dans l'affaire de ces OS ! Les versions non officielles - des systèmes d’exploitation de la firme canadienne ont toujours existé dans l'univers BlackBerry et grâce à BB10, il n'a jamais été aussi facile d'en trouver et d'en installer.

John Chen a annoncé sur le Blog de BlackBerry que la firme Canadienne mettra en place des mesures pour lutter contre les fuites de l'OS et des terminaux afin d’y mettre un terme, les sites et la communauté BlackBerry raffolant des versions non officielles et des fuites qui permettent d'avoir un aperçu des prochaines annonces de la marque. En revanche, elles constituent une véritable plaie pour l’entreprise qui voit des informations secrètes révélées et modifiées dans la presse avant une sortie officielle.

Une des choses les plus frustrantes pour nous chez BlackBerry, c'est quand un projet très confidentiel est rapporté dans les médias avant que nous soyons prêts à en discuter. Les fuites sont, au mieux, une distraction, et, au pire, peuvent se révéler carrément trompeuses pour nous. Les implications commerciales d'une leak sont rarement avantageux.

John explique que Waterloo n'hésitera pas à poursuivre en justice des employés ou toute personne afin d'éviter de nouvelles fuites.

Secure Work Space pour Android et iOS certifié FIPS 140-2

Voici une nouvelle très intéressante publiée aujourd'hui dans un communiqué de presse. Face au BYOD, BlackBerry Enterprise Service 10 est depuis peu capable de gérer les terminaux Apple et Google mais désormais BES est capable d'offrir un niveau de cryptage digne pour opérer dans des organisations soucieuses de leur sécurité comme les organismes gouvernementaux aux Etats-Unis ou au Canada. Déployer Secure Work Space permet en toute confiance de séparer un espace de travail sécurisé contenant les données sensibles de l'entreprise du contenu personnel du téléphone.


Rappelons par ailleurs que les produits et les services BlackBerry sont protégés par un cryptage 256-bit best-in-class AES, il s'agit d'une norme internationalement reconnue pour protéger les données de haute sécurité. Les smartphones BlackBerry 10 sont par exemple approuvés par l'OTAN pour les communications de type "restreinte." En outre, BlackBerry est le premier fournisseur de MDM ayant obtenu l'autorisation d'être utilisé sur les réseaux sécurisés du ministère de la Défense des États-Unis.

Apple tente d'exfiltrer Sébastien Marineau-Mes de chez BlackBerry

Ce n'est pas un secret ! Depuis l'année dernière BlackBerry s'est séparé d'un grand nombre de ces dirigeants. Cependant, le cas du vice-président des logiciels, Sébastien Marineau-Mes, reste ambigu. Il semblerait qu'il ne travaille plus pour BlackBerry mais pour Apple.

En effet, la marque pommée aurait approché le cadre en septembre 2013 pour lui donner un poste au sein de sa division OS. Marineau-Mes a alors donné sa démission à la direction de BlackBerry le 23 décembre qu’il irait chez Apple d’ici deux mois. C’est ce délai de deux mois qui a causé un problème. Dans son contrat avec BlackBerry, il s’était engagé à donner un préavis de départ de six mois.

La justice a donc donné raison à BlackBerry et entreprise canadienne « regrette » d'en être arrivé là pour « faire tout ce qui est nécessaire pour s’assurer que les employés respectent les accords qu’ils ont avec nous ».

Marineau-Mes est un employé très talentueux chez BlackBerry et a notamment travaillé sur BlackBerry 10, la PlayBook et chez QNX. En 2012, il a remporté le Top Innovator en conception de systèmes embarqués pour l'attribution du logiciel. C'est d’ailleurs lui qui dit que BlackBerry innove plus vite qu’Apple, Google. Jusqu'en juin, Marineau-Mes est contraint de rester chez BlackBerry…

Votre avis nous intéresse ! Réagissez dans le commentaire.

Vous avez aimé cet article ?