Résumé et replay du BlackBerry Security Summit 2015

actualités
Résumé et replay du BlackBerry Security Summit 2015

Hier, BlackBerry a tenu à New-York son deuxième Sommet annuel sur la sécurité. Coïncidence ou non, l'an dernier, l'entreprise canadienne venait tout juste d'annoncer l'acquisition de Secusmart et cette année, BlackBerry venait également d'annoncer le rachat d'AtHoc.

Sur la scène, John Chen a particulièrement mis en avant les menaces grandissantes pour la sécurité dans notre monde comme nous le montre le piratage à distance d'une Jeep sur une autoroute.


La diapositive ci-dessus liste des failles de sécurité majeures au cours des 18 derniers mois et Chen a précisé que BlackBerry a investi plus de 100 millions de dollars l'année dernière pour renforcer les solutions de sécurité du groupe et répondre à la demande croissante.

David Kleidermacher, Chief Security Officer chez BlackBerry, a précisé que les violations de sécurité sont le quotidien des entreprises qui opèrent dans des secteurs réglementés, des gouvernements, des banques, et même des hôpitaux toujours plus connectés avec l'Internet des Objets.

Pour faire face aux menaces et répondre aux besoins des entreprises, BlackBerry propose une large plateforme de solutions de bout en bout offrant un faible coût et une grande facilité de gestion très appréciée selon Jeff Holleran, Vice-President of Corporate Strategy, chez BlackBerry.

Tim Choi, Vice-President of Product Management, a quant à lui souligné que +50% des échanges au sein d'une entreprise se font via des fichiers et que 80% des données d'une entreprise sont stockées dans des fichiers comme des PowerPoint sur la stratégie de l'entreprise, des fichiers PDF avec des dessins de produit, mais aussi des feuilles de calculs sur le budget et les prévisions financières.

Grâce à des solutions telles que WatchDox, acquis tout récemment par BlackBerry, la sécurité est directement intégrée dans les fichiers échangés afin de contrôler qui peut accéder à un document et ce qu'il peut faire avec par exemple : imprimer, copier, coller, etc.


Le PDG AtHoc, Guy Miasnik, était également présent pour présenter sa solution utilisée par plus de 3 millions de personnes au gouvernement fédéral américain via le service des communications AtHoc, qui envoie des alertes sur leurs appareils. Selon Guy Miasnik, l'acquisition par BlackBerry permettra de fournir de nouveaux clients partout dans le monde comme c'est déjà le cas avec Secusmart.

Graham Murphy, un expert en sécurité chez BlackBerry a, sur la scène, piraté en direct un dispositif médical de pompe à perfusion et modifié le taux de délivrance de médicaments afin de démontrer la vulnérabilité des dispositifs médicaux plus intelligents et plus connecté.


Enfin, Carl Wiese, le nouveau President for Global Sales de BlackBerry, a pareillement fait une brève apparition lors de l'évènement pour se présenter et expliquer les opportunités de l'entreprise.

Si vous souhaitez voir ou revoir le #BBSecurity Summit, rendez-vous sur le YouTube de BlackBerry.

Vous avez aimé cet article ?