BlackBerry poursuit la sécurisation des objets connectés

actualités
BlackBerry poursuit la sécurisation des objets connectés

Cette semaine et dans la foulée de l'annonce du rachat de l'entreprise WatchDox pour environ 150 millions de dollars, BlackBerry a également communiqué sur la mise en place d'une nouvelle plate-forme de certification des objets connectés et la création d'un centre de recherche et de développement visant à améliorer la sécurité informatique dans le monde entier.

Certicom Corp, filiale de BlackBerry, a lancé un service qui aidera les fabricants d'appareils et les fournisseurs de services à sécuriser leurs réseaux et leurs écosystèmes connectés à des objets afin d'assurer une interconnexion sécurisée entre des dispositifs référencés. Depuis le 13 avril, Certicom a commencé à certifier 104 millions de compteurs intelligents et d’appareils de gestion de l'énergie pour la maison au Royaume-Uni conformément aux spécifications ZigBee Smart Energy.


L’entreprise canadienne vient aussi d’ouvrir son Center for High Assurance Computing Excellence (CHACE). Un centre de recherche et de développement qui vise à étendre les efforts pour stimuler l'innovation dans le monde entier et l'amélioration de la sécurité informatique.

Savid Kleidermacher, Chief Security Officer chez BlackBerry a déclaré :

La sécurité dans le monde repose sur l’idée de corriger plus vite, mais cette roue de hamster ne parvient pas à régler le problème à la racine. [...] Il est clair que nous devons construire des systèmes dépourvus de failles de sécurité. L’ingénierie logicielle et la sécurité nécessaires pour atteindre cet objectif sont malheureusement rares de nos jours et doivent devenir monnaie courante.

Le nombre de périphériques connectés se multiplie tout comme le nombre de menaces. Grâce à CHACE, des institutions académiques, des groupes industriels collaboreront pour répondre, par exemple, aux enjeux de sécurité et de confidentialité des dispositifs médicaux sans fil.

Avec CHACE, BlackBerry étendra donc ses compétences dans la prévention des cyber-attaques.

Vous avez aimé cet article ?