Interview du Vice-président Marketing de BlackBerry

actualités
Interview du Vice-président Marketing de BlackBerry

Le marketing est une des choses que beaucoup de personnes attendent au sujet de BlackBerry. Cela va-t-il changer ? Il semble que Mark Wilson - nouveau chef du Marketing - chez BlackBerry veuille donner une nouvelle image de l’entreprise Canadienne.

Dire que l’équipe de Thorsten Heins avec Frank Boulben à la tête du Marketing n’a rien fait serait mentir. L’ancienne direction de BlackBerry a réalisé une Annonce publicitaire lors du SuperBowl, des RoadShow BlackBerry 10 dans plusieurs pays du monde dont la France, des campagnes de marketing à la télévision et bien d’autres opérations de promotion.

Depuis l’arrivée de John Chen, beaucoup de fanboys, d’analystes et de blogueurs se demandent si cela va changer ! Mark Wilson, ancien collègue de Chen chez Sybase a été interviewé par Advertising Age sur sa stratégie marketing et comment compte-t-il s'y prendre pour donner une nouvelle image de BlackBerry.

Advertising Age : Quels sont vos objectifs en terme de marketing pour BlackBerry ?

Mark Wilson : L'objectif numéro 1 est de faire de BlackBerry un synonyme de travail, cela signifie que la mobilité professionnelle, la mobilité des entreprises et tout ce que nous faisons en tant que marque définie notre proposition de valeurs, nos tactiques go-to-market et le soutien de notre écosystème. Pour les personnes qui choisissent un dispositif ou une plateforme mobile pour les aider à être productif et efficace - tout en garantissant la sécurité et leur confidentialité - nous voulons qu'ils choisissent BlackBerry.

A A : Comment allez-vous différenciez BlackBerry dans le marché très concurrentiel des smartphones ?

M. Wilson : Quand nous regardons le marché des smartphones, nous l'appelons la « mer des similitudes ». Nous distinguons deux manières. D’un côté, nous nous concentrons afin de donner aux professionnels la meilleure expérience pour qu’ils soient très productifs et sécurisés. Dans le même temps, nous apportons beaucoup d'innovations dans la conception de nos smartphones. Ils ne doivent pas nécessairement avoir le même aspect.

Le deuxième point de différenciation se situe autour de la sécurité. Comme les appareils sont devenus plus puissants, les gens sont de plus en plus conscients du risque que d’autres personnes soient en mesure d'avoir accès à leurs terminaux. Nous avons prenons donc en compte l’importance de la sécurité et de la confidentialité.

Une des choses que nous faisons, c'est intégrer BBM - notre plateforme de messagerie mobile - dans les entreprises. Au cours des dernières semaines, nous avons lancé BBM Protect, qui permet d'avoir une messagerie sécurisée sur son téléphone, une chose que les entreprises veulent vraiment.


A A : Vous venez tout juste d’introduire un nouveau site de vérification des faits pour corriger la désinformation sur l’entreprise. Qu’est-ce qui vous a poussé à faire cela ?

M. Wilson : Nous avons constaté que certains concurrents à travers toutes nos activités logiciels et services, effectuaient des réclamations inexactes. Parfois, les médias récupéraient ces fausses informations. Nous voulions donc rétablir la vérité. Nous l'appelons « combattre les PID [peur, incertitude et doute] avec des faits ». Nous allons prendre les documents crées par nos concurrents et - avec un marqueur rouge - nous allons montrer que ce qu'ils disent est manifestement faux. Dans l'ensemble, nous avons reçu beaucoup de commentaires positifs à ce sujet.

A A : Allez-vous lancer de nouvelles campagnes publicitaires ?

M. Wilson : Nous avons récemment lancé notre campagne « Parrains ». Nous avons plusieurs ambassadeurs, comme Arianna Huffington qui a quatre smartphones BlackBerry. Ainsi, au lieu d'avoir à payer des endosseurs comme le font plusieurs marques, nous utilisons simplement des personnes qui sont des fans purs et durs. Ainsi, nous en faisons plus. Nous estimons que c'est très viral et très vrai pour la marque.

Nous venons également de lancer le BlackBerry Z3 dans plusieurs marchés émergents. Nous l'avons lancé autour de l'idée de la connectivité et de la « puissance de la connectivité ».

A A : Comment utilisez-vous les médias sociaux pour communiquer avec les clients professionnels ?

M. Wilson : Nous avons investi dans un nouveau type de journalisme afin de mener un programme de leadership et de pensées à travers les médias sociaux. Nous avons embauché des personnes formées au journalisme et nous avons vu une hausse significative du nombre de personnes qui lisent nos blogs, citent nos blogs dans leurs articles et les distribuent de manière virale.

Vous avez aimé cet article ?