La défense Américaine équipée à 98% par BlackBerry

actualités
La défense Américaine équipée à 98% par BlackBerry

L'an dernier, vous avez peut-être lu sur des sites spécialisés que la défense Américaine cherchait à élaborer un système basé sur une approche multi-constructeurs dans le cas où BlackBerry venait à disparaître ou si l'entreprise canadienne serait achetée.

Il semble que cette affaire soit derrière nous et que le Pentagone ait définitivement tourné la page sur la situation de BlackBerry depuis l'arrivée de John S. Chen à la tête de l'entreprise. Après s'être tourné vers iOS et Android, le quartier général du département de la Défense aux États-Unis a fait marche arrière.

Le projet de 16 millions de dollars a pour objectif de donner un accès sécurisé à l'information pour les militaires, sans compromettre les données militaires ou les réseaux de la défense en mobilité.


Le nouveau système mis en place à partir du 31 Janvier 2014 sera composé de 80 000 smartphones Canadien et plus que 1 800 terminaux équipés d'iOS et d'Android. BlackBerry occupera donc 98 % de leurs appareils mobiles même si les modèles qui seront utilisés par le Pentagone restent pour le moment inconnus.

En ce début d'année, il s'agit d'un soutien important pour l'entreprise canadienne, montrant une fois de plus la confiance que des institutions peuvent avoir dans les produits BlackBerry. Cette nouvelle devrait aussi avoir son impact dans d'autres organisations et les pousser à adopter les dispositifs de sécurité proposés par Waterloo.

En hausse de 82 cents, les actions de de BlackBerry ont terminé à 10,80 $ ce lundi à la Bourse de Toronto, soit 8,22 pour cent par rapport à la précédent cours de clôture.

Vous avez aimé cet article ?