Les ventes de BlackBerry augmentent de 15 %

terminaux
Les ventes de BlackBerry augmentent de 15 %

Après trois trimestres consécutifs de baisse constante, les volumes de BlackBerry auraient augmenté par rapport au trimestre précédent. C’est ce que révèle une étude de marché dans un rapport de l’International Data Corporation (IDC).

Le cabinet de conseil spécialisé Américain révèle qu’au cours du deuxième trimestre 2014, Windows Phone encaisse une baisse des ventes de 9 pourcents et voit sa part de marché passer de 3,5 % à 2,5 %. Android consolide une large part avec 84,7 % des parts de marché, ce qui correspond à une augmentation de 33 % comparé au même trimestre en 2013. Avec iOS, Apple voit sa part de marché passer de 13,0 % à 11,7 % en un an.

Dans tout ça, l’IDC rapporte que BlackBerry aurait vu une amélioration dans l'un de ses principaux marchés : l'Asie-Pacifique. Cela accompagné d’une augmentation des utilisateurs d'affaires en Amérique du Nord et en Europe occidentale.

Toujours selon l’IDC, l’entreprise Canadienne enregistre une baisse des ventes de 78 % entre le deuxième trimestre 2013 et le deuxième trimestre 2014, soit un passage de 6,7 à 1,5 million de terminaux vendus.

Par ailleurs, les données montrent que les livraisons de BlackBerry seraient passées de 1,3 au T1 2014 à 1,5 million de terminaux au T2 2014, ce qui équivaut à une augmentation de 15 %.

Explication possible : le lancement de BB10 avait boosté les ventes au T2 2013. Cette année, le lancement du Z3 semble avoir permis de redresser les ventes au T2 2014 par rapport au T1 2014.


La stratégie de John Chen commence-t-elle à faire effet ?
Il est encore trop tôt pour le dire, attendons plutôt la prochaine publication des résultats de BlackBerry en septembre ce qui nous permettra de confirmer ou non une tendance à la hausse.

Cette étude nous laisse penser que les choses sont sur la bonne voie. L’idée d’un smartphone low-cost pour les marchés émergents combiné aux prochains modèles qui seront présentés - Passport en septembre, Classic pour novembre (et « Z3 LTE » ?) - on peut s'attendre à une nouvelle augmentation de ces chiffres.

Gardons aussi à l’esprit que BlackBerry ne vend pas que des téléphones. C’est ce que le groupe a certainement voulu nous dire hier avec la création de l’unité BlackBerry Technology Solutions qui rassemble de précieuses acquisitions.

Par ailleurs, dans les semaines et mois passés, BBRY a conclu un accord avec Foxconn et Amazon, a acquis l’entreprise l'Allemande Secusmart, a investi dans le secteur de la santé avec NantHealth et vendu plus d’1,2 million de licences BES10.

Pour réussir son retour à la rentabilité, BlackBerry cherche donc à fournir des services de complets pour confirmer ainsi sa position de leader dans l'entreprise et redevenir un acteur majeur sur le marché des smartphones, mais rien n'est encore gagné !

Vous avez aimé cet article ?