BlackBerry répond à la collaboration Apple IBM

actualités
BlackBerry répond à la collaboration Apple IBM

Cette semaine, Apple et IBM ont annoncé qu'ils allaient travailler ensemble et unir leurs forces afin de conquérir le marché des entreprises. Un domaine dans lequel BlackBerry est spécialisé depuis de nombreuses années et qui fait sa réputation et son succès dans le monde.

La collaboration entre Apple et IBM ne s’arrête pas seulement aux smartphones et aux tablettes. Les deux entreprises veulent construire une plateforme de MDM afin de gérer, mais aussi d'y développer des applications pour les pros.

Apple et IBM se lancent donc en pleine guerre contre la solution de gestions des appareils en mobilités créée par le groupe Canadien à savoir BlackBerry Entreprise Server (BES). Par effet d'annonce, l'action BBRY a perdu environ 10 % de sa valeur et cela a inévitablement suscité une réaction de la part de la Waterloo au sujet de cette coopération.


La direction de BlackBerry souligne la fiabilité des solutions sécurisées aux entreprises qu'offrent BlackBerry depuis des années avant de poursuivre en déclarant que BlackBerry est le leader incontesté de ce marché et que les entreprises devraient y réfléchir à deux fois avant de faire confiance à n'importe quelle solution construite sur la base d'une technologie grand public qui ne dispose des avantages d'une sécurité prouvée semblable à ce que BlackBerry a toujours livré.

Cet accord ne fait que souligner la nécessité permanente des solutions sécurisées de bout en bout, pour la mobilité des entreprises, comme celles de BlackBerry. John Chen

Pour le moment l'accord entre Apple et IBM se présente uniquement sous la forme d'une simple publication. Néanmoins, BlackBerry devra garder cette compétition à l’œil et rester attentif.

Le marché de l'entreprise et des solutions mobiles sécurisées est un des piliers de la stratégie de BlackBerry pour redevenir rentable. Néanmoins, il faudra donc que la société Canadienne garde le rythme pour conserver et gagner de nouvelles parts de marché.

Vous avez aimé cet article ?