Comment John Chen peut-il changer BlackBerry ?

actualités
Comment John Chen peut-il changer BlackBerry ?

Malgré les récents changements à la tête de BlackBerry, on continue à lire un peu partout que BlackBerry va très mal est en perte de vitesse ou encore que l'entreprise canadienne est en grande difficulté. La cause : les pertes colossales de l'an dernier !

John S. Chen peut-il changer l'image de BlackBerry ? Faut-il enterrer le constructeur canadien trop vite comme peuvent le faire certains « sites spécialistes » ? Éléments de réponses :

BlackBerry doit rassurer les marchés et les investisseurs

Depuis son arrivée, le nouveau PDG de BlackBerry mène une stratégie forte aussi bien sur le court, le moyen que sur le long terme. La situation semble s’apaiser, pour preuve, depuis le 11 décembre 2013 l'action est passée de 5,97$ à 9,80$ le 11 février, ce qui équivaut à une augmentation de 60,91% en deux mois. Parallèlement, même si globalement la feuille de route reste secrète, les objectifs sont clairs : 4 piliers (BES, les téléphones, BBM,QNX) et redevenir rentable d'ici fin 2015.

Face à Google et Apple qui se taillent les plus belles parts du gâteau et Microsoft qui tente de s'imposer à gros coûts marketing, BlackBerry peut survivre. C'est ce que pense John qui compare d'ailleurs le marché des téléphones à celui de l'automobile pour expliquer que BlackBerry à toutes ces chances. L'ADN de BlackBerry c’est son clavier, mais c'est également le symbole d'un téléphone productif et fiable qui accompagne séduit encore des millions de personnes à travers le monde. Ainsi, la nouvelle direction de BlackBerry ne se focaliserait pas sur le volume, mais sur les personnes qui se soucient plus de la qualité, de la sécurité et des fonctionnalités plutôt que sur le nombre d'applications qu'ils peuvent télécharger.


Attendu au Mobile World Congress 2014 le BlackBerry Jakarta 'Z3' fruit du partenariat avec Foxconn marque tout de même la volonté de proposer BlackBerry 10 au plus grand nombre. Pour moins de 200 $ John Chen compte bien continuer et accélérer l'adoption de BlackBerry 10 que ce soit dans les pays émergents, mais aussi chez un public qui ne veut pas consacrer un budget important pour s'équiper d'un smartphone.

BYOD : séduire les entreprises

Les entreprises ont longtemps démocratisé le BYOD, laissant les employés apporter leur propre téléphone au travail. Malheureusement, cela représente un vrai risque pour la sécurité car sur un même appareil la vie personnelle et la vie professionnelle se mélangent vite. Mr Chen a indiqué ces deux sociétés en Europe ont aujourd'hui inversé leur politique du BYOD et tout laisse à croire que d’autres entreprises abandonneraient parallèlement cette stratégie.

Avec des volumes de communication qui n’ont cessé de croître ces dernières années la sécurisation des données échangées devient un enjeu important. La firme canadienne reste donc un partenaire privilégié par les entreprises de tous les secteurs qui souhaitent protéger leurs communications. Rappelons que BlackBerry équipe le pentagone à 98 %, plus de 80 000 entreprises et Angela Merkel ainsi que tout le gouvernement Allemand depuis un piratage. Ce secteur reste crucial pour BlackBerry déterminé à conserver sa place de numéro un qui sait gérer aussi bien des téléphones BlackBerry que sous iOS et Android.

Prendre la concurrence au sérieux

On pourrait penser que le changement de cap de BlackBerry est long et difficile à mettre en œuvre. C'est sûrement le cas puisque dans les domaines des nouvelles technologies, il faut être innovant rapide et efficace et il n'y a pas de temps pour rattraper des erreurs. L'année 2013 a été difficile et l’ancienne direction du groupe en a fait, mais il ne faut pas s’attarder dessus et se concentrer pour aller de l'avant. Il semble que la nouvelle direction de BlackBerry l'a bien compris et ne compte pas se laisser faire prête à modifier ses plans en fonction de que ce fait et ferra la concurrence. Fort de son expérience dans le domaine pour avoir dirigé Sybase, John S. Chen semble savoir ce qu'il dit comme ce qu'il fait et nous sommes impatients de voir ce qu'il se prépare à Waterloo.

Enfin, pour faire face notamment sur le marché du grand public BlackBerry devra communiquer d'avantage pour faire découvrir et imposer ces produits particulièrement chez les opérateurs qui ne proposent toujours pas le BlackBerry Z30.

Les utilisateurs de BlackBerry sont unanimes, BlackBerry 10 est un OS génial !
Selon-vous pourquoi BlackBerry ne vend pas assez de ces nouveaux Smartphones ?
Donnez-nous votre avis dans les commentaires !

Vous avez aimé cet article ?