Il faut que Blackberry communique d'avantage !

actualités
Il faut que Blackberry communique d'avantage !

« Blackberry K.O », « Blackberry au régime sec », « La chute de Blackberry, le constructeur mourant » j'en passe et des meilleurs... Les médias généralistes et spécialisés adorent taper sur Blackberry depuis plusieurs mois en relatant toutes les mauvaises nouvelles qui tombent - mais vous l'aurez surement déjà remarqué. Quelle fainéantise généralisée ! Se protégeant derrière leur bannière de « journalistes neutres » qui se contentent de relayer les informations au grand public et à leurs lecteurs, la majorité de ces articles et de ces billets sermonnent la firme Canadienne sur ses dernières séries de licenciements en oubliant de citer leurs propres articles qui - il y a quelques semaines encore - jugeaient que les changements de CEO, des équipes dirigeantes et de certains départements arrivaient à point nommé pour redresser la barre et tourner la page de plusieurs années qui ont vu la part de marché de Blackberry s'effriter.

Des faiblesses corrigées petit à petit


Si vous suivez régulièrement les Addicts à Blackberry et/ou que vous consultez d'autres sources d'informations sur l'actualité de Blackberry vous le savez probablement déjà : le principal reproche fait à l'encontre de la marque est le nombre encore trop faible d'applications disponibles. Premier point positif : les critiques ne se concentrent quasiment plus que sur ce point. Depuis le lancement de la nouvelle gamme Blackberry 10 nombreux étaient les commentateurs et rédacteurs d'articles qui essayaient d'imputer à Blackberry des défauts imaginaires : trop peu de fonctionnalités, messages textes tronqués, performances générales jugées trop faibles...


Que ce soit à travers la sortie de nouveaux terminaux (comme le Blackberry Z30) ou de nouvelles mises à jour système (comme Blackberry 10.2) de nombreux défauts ont été corrigés et de nouvelles fonctionnalités implémentées ; Quel que soit le téléphone de la marque (qui se positionne sur différentes gammes de prix avec le Q5 très abordable ou le Z30 très qualitatif) équipé avec la dernière version officielle 10.2, les smartphones Blackberry font largement le poids avec leurs concurrents de chez Samsung ou Apple.

Le seul "point faible" persistant (le manque d'applications disponibles) est sur le point d'être très largement corrigé par la prochaine MAJ en 10.2.1 même si de très nombreuses "tranding apps" sont déjà disponibles depuis plus ou moins longtemps sous leur forme native, portée depuis Android ou sous forme d'alternative comme iGrann ou Snap2Chat pour remplacer SnapChat en attendant une version officielle pour BB10.

Un message encore trop inaudible


Attention à ne pas noircir le tableau inutilement pour autant : Blackberry France n'est tout de même pas resté les bras croisés en attendant que les ventes de ses nouveaux smartphones augmentent toutes seules. Début février 2013 le fabriquant Canadien avait déjà fait parlé de lui avec une vidéo crée spécialement pour le SuperBowl 2013 ainsi qu'une publicité télé diffusée en France mais trop succinctement malheureusement et ne s'attardant sur quasiment aucune des nouvelles fonctionnalités de Blackberry 10.


Une campagne de presse papier dans plusieurs quotidiens Français a été lancée ainsi que des petites opérations de street marketing dans une dizaine de grandes villes en France.

Le message du changement d'époque illustré par un nouvel écosystème robuste et de nouveaux terminaux performants n'est pas vraiment encore passé dans la tête du grand public alors même que la plupart d'entre eux ont vu qu'il y avait du mouvement concernant l'offre Blackberry... sans savoir vraiment de quoi il s'agissait. Il n'est toujours pas rare comme nous le soulignions cet été dans plusieurs de nos articles de rencontrer des commentaires d'utilisateurs BOLD ou CURVE dire qu'ils vont passer à la concurrence car.... leurs usages ont évolués et que leur téléphone actuel ne leur conviennent plus (usages comblés s'ils avaient un des nouveaux terminaux sous BB10 cqfd.)

Windows et Nokia communiquent pour Noël


Avec les fêtes de fin d'année qui approchent à grand pas, Microsoft a sorti plusieurs spots de pub télé en France pour plusieurs de ses produits (comme la tablette Surface). Alors même qu'ils se trouvent dans une situation comparable sur le marché des smartphones (BB et WP possèdent chacun environ 3% du marché des OS - source : Gartner août 2013), leur approche marketing se veut quant à elle directe et pragmatique : donner aux téléspectateurs un aperçu concret de leur OS, de ses fonctionnalités et des terminaux qui les embarquent (Nokia ndlr.). Je vous propose de découvrir leur dernière création pour promouvoir le Nokia Lumia 1520 :

Très largement diffusé sur de nombreuses chaines françaises à des heures de grande écoute, il y a de quoi convaincre une bonne partie du grand public - qui ne vit pas au jour le jour la guerre des constructeurs et qui n'en a d'ailleurs pas envie - que le Nokia lumia 1520 équipé du système d'exploitation Windows Phone pourrait être une excellente alternative à l'Iphone comme cadeau de Noël au petit dernier de la famille... Quid de pubs similaires pour Blackberry ? En montrant à la fois les usages propres à l'OS 10 mais aussi les applications utilisées au quotidien que beaucoup s'imaginent absentes ou impossible à utiliser sous Blackberry, il me semble personnellement que cela pourrait servir d'étincelle à un changement d'opinion sur la marque Canadienne.

__________________________

Conclusion : le grand public, je pense, a bien conscience que malgré certains difficultés conjoncturelles Blackberry s'est refait une jeunesse avec un nouvel OS et plusieurs nouveaux terminaux au début de l'année. L'image de marque du constructeur Canadien reste quant à elle pour beaucoup mauvaise et peu se tourneront dans les semaines et mois à venir vers Blackberry mais plutôt vers des téléphones Android (très généralisé, toutes les applications, aide facile à trouver en cas de problème) ou la valeur sure qu'incarne Apple. Blackberry a su depuis le début 2013 renouveler son offre et peut maintenant batailler à armes égales avec ses concurrents, ne reste plus qu'une chose : montrer aux consommateurs que Blackberry pourrait largement remplacer leurs téléphones actuels, c'est selon moi une des dernières marches à franchir pour recommencer à gagner des parts de marché.

Si vous aussi vous soutenez Blackberry : partagez, likez ou retweetez cet article pour lui donner de la visibilité et faire passer notre message !

Vous avez aimé cet article ?