2013 : BlackBerry n'a pas manipulé son cours de bourse

actualités
2013 : BlackBerry n'a pas manipulé son cours de bourse

BlackBerry a remporté vendredi un procès aux États-Unis l'accusant d'avoir gonflé frauduleusement son cours de bourse en véhiculant volontairement une image très optimiste sur les perspectives de la gamme de smartphones BlackBerry 10 lancée en janvier 2013.

Le nouvel écosystème et les nouveaux smartphones de l'entreprise canadienne avaient reçu des critiques favorables, mais les faibles ventes ont entraîné des pertes de centaines de millions de dollars et une chute de l'action durant toute l'année 2013.

Un groupe d'actionnaire mené par Marvin Pearlstein a donc accusé BlackBerry de surestimer la vitesse à laquelle les consommateurs « adoptaient » les produits équipés de l'OS BlackBerry 10 en manipulant ses revenus et ses stocks d'invendus.


Thomas Griesa, Juge de district américain, a déclaré que les demandeurs n'ont pas apporté de preuves suffisantes pour prouver que BlackBerry et les hauts représentants les ont induits en erreur en vantant la façon dont les clients acceptaient les dispositifs et ne prenaient pas assez vite en compte la dépréciation des ventes quand elles se sont révélées décevantes.

Le Juge a également ajouté que les déclarations optimistes de BlackBerry « sont loin » d'être trompeuses légalement, en précisant que « même si les ventes d'un dispositif sont mauvaises, il peut encore être adopté par des clients et peut encore marquer une transition pour la société ».

Vous avez aimé cet article ?