$BBRY : Goldman Sachs contre Fairfax Financial

actualités
$BBRY : Goldman Sachs contre Fairfax Financial

Durant la journée de lundi, l'action BlackBerry a chuté de 7.59% en subissant une baisse de 4,58% au moment de l'ouverture du NasdaqGS. Alors pourquoi une telle chute après les annonces du MWC quand la plupart des investisseurs se sont dits confiants concernant les nouvelles solutions EMM proposées par BlackBerry pour le marché des entreprises, le BlackBerry Leap dédié aux jeunes entrepreneurs ainsi que le tant attendu BlackBerry haut de gamme « slider ».

Goldman Sachs : vendez vos actions BlackBerry

La banque d'investissement américaine Goldman Sachs a récemment revu à la baisse ses prévisions concernant le cours de l'action de BlackBerry le faisant passer à 9 dollars au lieu des 10 dollars lors de la prise de fonction de John Chen en novembre 2013.


Les analystes Simona Jankowski et Doug Clark ont donc changé leur fusil d'épaule en préconisant la vente des actions plutôt que de les conserver. Cette recommandation a entraîné une chute de l'action, à la surprise de beaucoup d'investisseurs.

Nous pensons que le succès du redressement de BlackBerry dépend de sa capacité à développer des solutions EMM pour les entreprises, malgré les concurrents déjà présents, tels que Mobile Ion, Airwatch et Good. BlackBerry a fixé un objectif de revenu à 500 M $ sur le segment des logiciels pour février 2016 contre 250 M $ en février 2015.

Nous pensons qu'ils ne dépasseront pas les 426 M $ pour deux raisons. Tout d'abord, nos enquêtes montrent une très faible demande pour les solutions EMM de BlackBerry. Deuxièmement, cela implique que BlackBerry se place au-dessus de ses concurrents sur ce marché, pour atteindre sa cible; nous considérons cela comme peu probable.

De l'autre côté, nous prévoyons des recettes inférieures pour les services (en baisse de 47 % en février 2016) et nous envisageons une baisse significative des recettes matérielles [...]. Ainsi, nous prévoyons un élargissement du déficit sur la base du manque à gagner dans les logiciels et les services à marge élevée.

Depuis l'arrivée de John Chen, l'action de l'entreprise était remontée de plus de 60 %. Malheureusement, la solide réputation de l'analyste Simona J dans le milieu des marchés boursiers a fait chuter l'action de 7.59 % lundi, à la clôture.


L'action a continué à chuter ce mardi avant de se stabiliser au niveau du cours de l'ouverture ne perdant ainsi que 0.91 %. L'action est ensuite remontée à 9.9 $ mercredi à la clôture. On constate que la journée de lundi à été dure pour la firme qui a du mal à retrouver sa valeur de la semaine précédente.

Fairfax Financial Holding réplique !

Prem Watsa, fondateur et le directeur général de Fairfax Financial Holding, une banque d'investissement dont la filiale Hamblin Watsa Investment Counsel est le second actionnaire principal de BlackBerry avec plus de 46 millions d'actions n'a pas tardé à réagir au sujet des prévisions publiées par Goldman Sachs.

L'avenir de BlackBerry est dans l'internet des objets [...] Nous sommes heureux de continuer à être, sur le long terme, des actionnaires de BlackBerry et nous n'avons aucune intention de soutenir un rachat.

Prem Watsa croit en BlackBerry et utilise même un Passport. Il aurait notamment appelé John Chen pour reprendre les commandes et relancer l'entreprise. En regardant le nombre d'actions de Fairfax Financial Holding, Prem Watsa a tout à gagner en soutenant l'évolution de BlackBerry !


BlackBerry annoncera ses prochains résultats le 27 mars prochain. Seront-ils positifs ? Contrediront-ils les estimations ? En attendant, donnez-nous votre avis sur la pérennisation de BlackBerry en laissant un commentaire.

Vous avez aimé cet article ?