Prise en main d'une unité de test du BlackBerry Priv

terminaux
Prise en main d'une unité de test du BlackBerry Priv

Ce week-end, le BlackBerry Priv a fait son apparition dans un test sur le site allemand derStandard. On y retrouve des photos du terminal que l'on ne présente plus et surtout un retour d'utilisation. Avant de lire notre récapitulatif, n'oubliez pas que l'avis porte sur une version d'évaluation du téléphone.

Spécifications
Le Priv serait équipé d'un écran incurvé de 5,4 pouces et les courbes de l'écran incurvé seraient moins prononcées que celles du Samsung Galaxy S6 Edge. Côté résolution, il s'agirait d'un écran 4K de 2560 par 1440 pixels ; le nombre de PPP serait de 544 PPI, même si à l'œil nu, nous ne serions pas capable de voir la différence dans une utilisation quotidienne.


L'utilisation d'un processeur Qualcomm Snapdragon 808 se confirme et exécuterait le système d'exploitation Android 5.1 avec 3 Go de RAM et 32 Go de mémoire interne. Selon l'auteur, l'OS prendrait 10Go ne laissant que 22Go à l'utilisateur... Heureusement pour le Priv, la présence d'un slot MicroSD permet de satisfaire le besoin d'espace supplémentaire.

Le téléphone serait équipé des dernières technologies LTE, Bluetooth 4.1 et NFC. Cependant, le port microUSB qui est utilisé pour la recharge et le transfert de données ne serait qu'une version 2.0.

L'appareil photo arrière Schneider-Kreuznach de 18 Mégapixels dépasse légèrement à l'arrière et serait accompagné d'un flash LED double tonalité. Quant à la caméra avant, les rumeurs d'un objectif de 5 Mégapixels semblent se confirmer.


Un smartphone qui s'utilise à deux mains
Avec un écran de 5,4 pouces, le BlackBerry Priv est un terminal assez grand et ne convient pas forcément à une utilisation à une seule main. L'arrière du téléphone composé d'une matière similaire à celle du Q10 et du Z30 offrirait néanmoins une bonne prise en main au BlackBerry Priv.

Le site Allemand précise que le mécanisme du clavier physique parait robuste. Sur le côté gauche du terminal, on accède au bouton de verrouillage et sur la droite, aux boutons pour le volume.


Puissant, mais avec des bugs
Le smartphone obtient un score de 46 000 sur l'application AnTuTu Benchmark (32 bits) ce qui souligne la potentialité du Priv qui se place au niveau du HTC M8 et OnePlus One qui datent de 2014.

La plupart du temps le téléphone serait très actif, mais à certains moments l'appareil aurait quelques micro-secondes de retard probablement liées à un manque d'optimisation. Il y a donc de fortes chances que BlackBerry essaye de régler ces soucis avant sa commercialisation.


Le clavier
Sûrement habitué aux claviers tactiles ou aux claviers assez plats comme sur le Passport, l'auteur a indiqué avoir eu besoin d'un temps d'adaptation pour être aussi efficace que sur clavier virtuel. Par ailleurs, le BlackBerry Priv détecte automatiquement si le clavier est ouvert ou fermé.

Applications
Lors de la mise en route du BlackBerry Priv, il serait possible d'importer des données depuis un iPhone, un appareil Android ou un téléphone BlackBerry OS 5+. Comme sur BB10, un grand nombre d'applications sont installées par défaut comme BBM. De plus, les applications de Google telles que Gmail ou Chrome le sont aussi.

Appareil photo, musique et batterie
La caméra serait très bonne en extérieur avec la lumière du jour, les couleurs seraient réalistes mais sombre laissant tout de même apparaitre de très nombreux détails. En revanche, l'obturation devient plus lente en faible luminosité et malgré l'OIS, la qualité d'image serait dégradée.


En analysant les images, nous avons pu constater que le modèle STV100-4 du Priv était équipé d'un objectif ouvrant à F2.2 et créait des images de 4896 par 3672 pixels. La qualité audio lors des appels et de l'écoute de musique est bonne.

Concernant l'autonomie, le site allemand indique avoir utilisé intensivement l'appareil pendant 2H30 et la batterie n'aurait baissé que de 15% avec la luminosité à 75%. En extrapolant, ils estiment que le téléphone pourrait facilement tenir entre un jour et un jour et demi.

Voilà un article qui a de quoi faire douter les plus enthousiastes ! Selon moi, ce genre de prise en main avant la sortie officielle est à double tranchant pour BlackBerry, car elles donnent l'impression d'un produit pas encore terminé. Comme beaucoup, je suis donc impatient de pouvoir toucher la version finale du Priv afin de me faire ma propre opinion. Smiley 

Vous avez aimé cet article ?