Test du BlackBerry Priv sous Android

tests
Test du BlackBerry Priv sous Android

Le Priv est le premier smartphone sous Android du constructeur canadien BlackBerry au design atypique, car en plus de posséder des bords incurvés, le smartphone possède également un clavier physique complet. L’arrière de l'appareil coulissant est en fibre de carbone tissée comme sur le Z30 et le Q10. On y trouve également l’objectif photo 18 mégapixels Schneider Kreuznach et le double Flash.


L'accès à la Nano-Sim et à la Mico-SD jusqu’à 2 To se situent sur le bord supérieur, quant au port Micro-USB et à la prise Jack 3.5, ils se trouvent sur la bordure inférieure de l’appareil et sont surmontés d’un haut-parleur stéréo sur toute la largeur de l'appareil.


La tranche droite du Priv possède les traditionnels boutons de volume et celle de gauche le bouton de marche/arrêt. Enfin, à l’avant le PRIV possède un écran de 5,4" d’une résolution de 2560x1440 sans oublier la célèbre LED de notification configurable dans les paramètres.

Après avoir évoqué brièvement les caractéristiques et le design de ce smartphone, passons maintenant au système d'exploitation et aux performances. Tout d'abord, le Priv tourne actuellement sous Android Lolipop 5.1.1 et sera très prochainement mis à jour vers Android Mashmallow. Pour les inconditionnels de BlackBerry qui sont passés par BlackBerry 10, fini le BlackBerry World et l’installation d’APK, car les applications sont accessibles depuis le catalogue du Play Store.

On retrouve sinon une interface Android très simple comme sur les appareils Nexus de Google et très peu de surcouches BlackBerry visibles. Par exemple, en plus des traditionnels widgets sur Android, il est possible de les faire apparaitre directement en glissant le doigt vers le haut sur le logo des applications là où il y a trois petits points en bas -cela s'appelle des widgets surgissants- le mot de passe image comme sur BlackBerry 10, les sparks de notifications au-dessus du logo des applications, les raccourcis claviers, les raccourcis par glissement pour accéder au HUB ou encore l'onglet de productivité.


En ce qui concerne le clavier, lorsque ce dernier est fermé, il est possible de saisir un texte via le clavier virtuel BlackBerry identique à celui sur BlackBerry 10 au niveau de la forme et des gestuelles ; mais mieux encore, il permet aussi d'utiliser les Emojis et vous pouvez en changer pour d'autres via le Store.

Il est possible d'utiliser l'appareil à une main, même si pour plus de confort, la deuxième est souvent la bienvenue comme sur bon nombre de smartphones entièrement tactile de cette taille. En position ouverte, nous avons face à nous un appareil beaucoup plus grand d'environ 3,5cm, mais cela n'influence pas la prise en main de l'appareil - le poids se situant principalement sur la partie fixe - et, contrairement à ce que l'on pourrait penser, aucune sensation de lourdeur supplémentaire ne se fait ressentir .

Le clavier physique, mélange entre ceux du Passport pour son côté aplati et sensitif et du Classic, du fait qu'il soit complet, permet très facilement d'écrire à une main et ne nécessite quasiment pas de temps d'adaptation contrairement à celui du BlackBerry Passport. Dépassé pour certain, le clavier reste néanmoins très utile pour profiter pleinement de la surface d'affichage de l'écran.

Au niveau des performances, le Priv obtient un score de 64 832 au Antutu Benchmark et se positionne donc douzième juste après le LG G4. Le Priv possède d'ailleurs une très gosse batterie de 3410mAh, malheureusement la recharge sans fil n'est disponible que sur les appareils vendus aux États-Unis uniquement, mais le téléphone étant compatible Quick Charge 2.0, il est possible charger jusqu’à 75% plus rapidement avec un adaptateur compatible. Toutefois, le Priv annonce une autonomie de 22,5H en utilisation mixte et cela correspond vraiment à l’autonomie lors d’un usage très modéré de l’appareil ; lors de nos tests en utilisation intensive, la batterie de l’appareil durait entre 9 et 11H.

La caméra arrière de 18Mpx offre différents modes de prise de vue et la qualité est très bonne au niveau de l'iPhone 6S selon DxOMark. Vous pouvez en juger par vous même en regardant les photos ci-dessous. Cependant, nous nous attendions à quelque chose d'un peu mieux proportionnellement au nombre de Mégapixels. Si l’application Appareil Photo de BlackBerry ne vous convient pas, il est très simple de pouvoir en changer en téléchargeant une alternative dans le Play Store. Notez aussi que Priv est également capable de filmer en 4K à 30ips (voir notre Playlist sur YouTube).

L’appareil étant coulissant et probablement en raison de la faible épaisseur, la caméra avant est seulement de 2 Mpx, ce qui suffit pour faire de la visioconférence, mais ne permet pas de prendre des selfies de qualité dès que les conditions d’éclairage sont mauvaises.

On retrouve certaines applications populaires du BlackBerry 10 comme le HUB en passant par le Calendrier, les Contacts, les Tâches, BBM, le Gestionnaire de Mots de passe et les Notes. Dans l'ensemble, les applications sont fidèles à celles de BlackBerry 10, à une ou deux fonctionnalités près.

On retrouve également la nouvelle application DTEK qui permet de mesurer le niveau de sécurité de son appareil et de l’améliorer ou encore de savoir à quelles données accède chaque application et combien de fois au cours des 7 derniers jours. Pratique, si vous jugez qu'une application accède trop souvent à votre localisation par exemple, mais vous ne pouvez agir qu'en arrêtant toute l'application.

  Points positifs • Les performances générales
• Un catalogue d'applications bien garni
• Le design unique du smartphone
• L'autonomie de l'appareil
• L'appareil photo arrière
• Un clavier physique complet et sensitif
• La compatibilité Quick Charge 2.0
  Points négatifs • Une caméra frontale de seulement 2 Mégapixels
• Des applications BlackBerry sur Android pas encore au niveau de celles sur BlackBerry 10
• L'absence de gestionnaire de fichier en natif BlackBerry

Pour conclure, le BlackBerry PRIV est un smartphone au design très réussi et atypique qui ne passera pas inaperçu. Malgré quelques petits point négatifs comme la caméra avant de seulement 2 Mégapixels, un peu légère quand on sait l'importance des selfies aujourd'hui, le prix élevé du Priv qui se situe entre ceux des iPhone 6S et 6 S plus et des Samsung S6 edge et S6 edge plus et les applications BlackBerry qui ne sont pas au niveau de celles de BlackBerry 10, du moins pas encore, car elles sont encore en développement et donc régulièrement mises à jour...

Dans l'ensemble, le Priv reste un très bon smartphone, performant et efficace, qui ravira les utilisateurs à la recherche d'un beau smartphone alliant le meilleur de la sécurité BlackBerry et le meilleur d'Android !

Vous avez aimé cet article ?