Ron Louks : 10 questions sur le Priv de BlackBerry

actualités
Ron Louks : 10 questions sur le Priv de BlackBerry

En France nous ne savons pas encore quand le Priv by BlackBerry sera disponible mais dans certains pays la sortie officielle est imminente. A cette occasion Kevin Michaluk, du site AndroidCentral a pu interviewer Ron Louks - Président des périphériques et solutions émergentes chez BlackBerry - qui est à l'origine du Priv by BlackBerry. Qui pourrait être mieux placé pour répondre à certaines questions.

Kevin Michaluk : Simplement, pourquoi Android, et pourquoi maintenant ?

Ron Louks : Nous avons depuis un certain temps une stratégie Android, que ce soit pour le travail de soutien Android sur notre plate-forme BES12 ou Samsung, Knox. Priv sur Android est la prochaine grande étape. Il est un nouveau modèle pour promouvoir la sécurité, la vie privée et la productivité tout en répondant aux besoins des utilisateurs sur toutes les plateformes et réduire notre écart sur les applications.


Kevin Michaluk : BlackBerry a jusqu’à présent sorti des dispositifs fonctionnant sous son propre système d'exploitation. Quels ont été les plus grands défis et obstacles dans le développement d'Android pour le Priv ?

Ron Louks : BlackBerry dispose d’un patrimoine unique en sécurité, la confidentialité et la conception de matériel. Alors que certains pourraient dire qu’un smartphone BlackBerry sous Android a été long à venir, nous voulions nous assurer d’avoir tous les éléments en place pour un appareil Android hautement différencié et fidèle à ces principes.

Kevin Michaluk : De nombreux fabricants de téléphones Android ont fortement personnalisé Android pour essayer de différencier leurs appareils et ajouter de nouvelles fonctionnalités et services. Mais ces personnalisations peuvent enliser l’appareil et ralentir le déploiement des mises à jour de logiciels. De ce que nous avons vu jusqu’à présent du Priv, il y a eu un peu de personnalisation avec quelques ajustements visuels, quelques applications BlackBerry, et beaucoup de travail sur la sécurité. Quelle est la philosophie de BlackBerry sur la personnalisation d’Android ?

Ron Louks : Notre approche de personnalisation Android est axée sur la sécurité, la vie privée et la productivité. Vous ne verrez pas de nous des expériences fortes avec le thème natif Android sauf si elle est à l’appui de ces choses. Nous voulions nous assurer que les utilisateurs venant d’Android qui achèteraient un Priv aurait une expérience familière. Etre aussi près que possible de l’original et donc améliorer le modèle, c’est ce que nous faisons ; les améliorations sont destinées à ajouter de la valeur ou de la productivité.

Kevin Michaluk : Aujourd'hui sur la plupart des téléphones Android, nous voyons que ce sont des tout tactile, mais pour le Priv vous avez choisi d'aller vers un slider. Pourquoi n’avez-vous pas choisi le tout tactile ou la conception BlackBerry plus classique où le clavier physique est toujours présent ?

Ron Louks : Nous sommes sûrs que les fans de longue date de BlackBerry ainsi que de nouveaux clients vont adorer ce form factor unique, qui offre le meilleur des claviers virtuels comme physiques. Avec un slider, vous obtenez le meilleur des deux mondes. Il suffit d’ouvrir le clavier coulissant lorsque vous en avez besoin et de le fermer quand vous ne l’utilisez pas. Nos ingénieurs ont réussi à ajouter le clavier physique BlackBerry sensitif, qui peut être utilisé comme un grand trackpad pour faire défiler des pages Web ou jeter le texte prédictif sur l’écran, sans rien enlever à l’expérience plein écran tactile lorsque l’appareil est fermé. Le réel avantage du clavier physique tient dans la taille du contenu visible sur l’écran lorsqu’il est ouvert ; les claviers virtuels typiques prennent 30-50% de la surface utilisable.

Kevin Michaluk : Depuis longtemps un sous-ensemble d’utilisateurs d’Android, ancien utilisateurs BlackBerry, Palm et des utilisateurs Droid qui veulent un bon clavier à nouveau. Est-ce-que ce téléphone est pour eux ? Pour les propriétaires de BlackBerry actuels y-a-t-il un chemin de mise à niveau qui leur donnerait ce qu’il fait défaut – à savoir les applications – tout en conservant autant que possible l’expérience BlackBerry traditionnel ?

Ron Louks : Le Priv répond aux deux besoins. Pour les utilisateurs d’Android nostalgiques d’un clavier physique, ils obtiennent cela avec le slider de BlackBerry et un accès complet au Google Play Store. Pour les propriétaires de BlackBerry de longue date, il offre ce qui est familier, la productivité et des outils de messagerie avec le BlackBerry Hub, toute l’intimité et la sécurité qu’offre BlackBerry, et même l’accès à l’univers des applications du Google Play.

Kevin Michaluk : Moi, comme beaucoup d’utilisateurs précoces de smartphones, on a une place dans notre cœur pour les claviers physiques que nous avons connus sur les terminaux BlackBerry et Palm. Mais aujourd’hui, il y a des milliards d’utilisateurs de smartphones qui utilisent un clavier virtuel. Le clavier physique est-il aujourd’hui destiné aux utilisateurs existants, ou fait-il appel à ceux qui n'ont jamais connu de téléphone avec un clavier physique ?

Ron Louks : Le Priv est axé sur la productivité, la sécurité, la vie privée et le choix. Les nouveaux utilisateurs d’un clavier physique seront époustouflés quand ils réaliseront ce qu’ils peuvent accomplir avec. Nous pensons qu’il y a un marché mal desservi pour ce dispositif, et que le clavier plaira à bon nombres de consommateurs qui n’ont jamais utilisé un clavier sur un smartphone.


Kevin Michaluk : Quand prévoyez-vous Android 6.0 Marshmallow pour le Priv, et pouvez-vous faire une garantie sur la fréquence des mises à jour alors que d’autres ont besoin de plus d’un cycle mensuel pour les améliorations de la sécurité ?

Ron Louks : Un lancement avec Android Lollipop était la façon la plus rapide pour voir le Priv sur le marché. Nous allons appuyer les mises à niveau de logiciels pour Android M dans les prochains mois. Et nous nous sommes engagés à des mises à jour rapides pour l’amélioration de la sécurité.

Kevin Michaluk : Avec un nom comme Priv, le message principal autour de ce téléphone est à propos de la vie privée et de la sécurité. Mais les amateurs d’Android ? Le démarrage peut-il être déverrouillé ? En toute considération pour l’énorme communauté de bricoleurs Android ?

Ron Louks : Il ne peut pas être déverrouillé. Comme l’a dit John Chen à plusieurs reprises, nous n’aurions pas utilisé Android sur un terminal BlackBerry à moins que nous puissions le faire en toute sécurité. Avec le Priv by BlackBerry, notre objectif est d’assurer que les utilisateurs soient sûrs et sécurisés en sachant que le téléphone ne peut pas être altéré.

Kevin Michaluk : À 699 $, le Priv est au prix de l’extrémité supérieure de la gamme de smartphone, et cela au moment où nous voyons de bonnes caractéristiques et performances dans les téléphones de milieu de gamme à moitié prix. Qu’est-ce qui se cache derrière le prix pour le Priv ?

Ron Louks : Le Priv est un combiné phare avec des spécifications haut de gamme y compris la durée de vie de la batterie, un appareil photo fantastique et le clavier légendaire de BlackBerry qui le distingue de tous les autres Android. Et il est construit sur la signature des principes de plate-forme matérielle et de confidentialité sécurisés de BlackBerry. Tout cela ajoute à un point en ligne avec d’autres téléphones haut de gamme Android de ce prix.

Kevin Michaluk : Vous avez utilisé le Priv pendant un certain temps. Quelles sont vos caractéristiques et activités favorites sur le téléphone que vous pensez que nous allons aimer quand nous l’aurons dans nos mains ? 

Ron Louks : Je suis toujours en mouvement, en particulier quand on se prépare à lancer un nouveau téléphone comme cette semaine ! Je peux dire sans hésitation que la combinaison d’un clavier coulissant physique et tactile permet aux utilisateurs d’avoir l’outil de productivité ultime. J’aime être en mesure d’utiliser le clavier virtuel pour une réponse rapide, mais rien ne vaut le clavier physique pour des réponses plus longues, l’édition et d’assurer simplement la précision. Je pense que les gens seront surpris par la conception, il n’y a vraiment rien de semblable sur le marché aujourd’hui.

Vous avez aimé cet article ?