Terminaux Blackberry 10 : LCD vs Super Amoled

terminaux
Terminaux Blackberry 10 : LCD vs Super Amoled

L'écran est l'un des principaux critères de choix quand il est question d’acquérir un smartphone : taille, résolution, profondeur, nombre des couleurs, technologie d'affichage, densité de pixels ... nombreux sont les paramètres qui rentrent en compte et il est parfois complexe de s'y retrouver. Les différents terminaux commercialisés par Blackberry sous OS10 offrent à leurs utilisateurs le choix entre 2 principales technologies : le LCD et le Super Amoled. Quid de leurs spécificités, de leurs différences et de leurs avantages ? Penchons-nous sur la question.

LCD vs Amoled, une question d'abord technique

Le LCD (Liquid Crystal Display) est composé de cristaux liquides sur une plaque avec un système de rétro-éclairage en dessous du panneau : il s'agit du type de dalle le plus répandu sur le marché ces dernières années. La lumière devant être envoyé sur chaque pixel de l'écran, cette technologie consomme une quantité relativement grande d'énergie pour une qualité moindre par rapport à ses concurrents et a donc du faire face à l'arrivée de nouvelles innovations comme l'affichage Amoled. Initiée par Samsung pour équiper ses propres smartphones, les écrans qui en sont dotés ne nécessitent aucun système de rétroéclairage mais sont illuminés par un courant électrique qui les traversent. Plus fins, proposant une résolution plus fine, consommant moins de batterie et proposant un rendu finalement plus pertinent, il n'est pas étonnant d'observer que la tendance est d'en voir de plus en plus dans nos téléphones.

De nouvelles "versions" ont depuis vu le jour comme le Super Amoled (justement utilisé sur les Blackberry 10), le Super Amoled Plus ou même le Super Amoled HD, chacune apportant diverses améliorations techniques. A noter également : l’existence de la fameuse technologie Retina, utilisée par Apple, issue de l'IPS elle-même dérivée... du LCD ! (Oui c'est très technique mais... la boucle est bouclée )

Et Blackberry dans tout ça ?




Le prix étant comme nous l'avons évoqué un des éléments clé de l'utilisation de ces différentes technologies, il est finalement plutôt logique de retrouver du Super Amoled dans les terminaux les plus chers de leur "catégorie" (Q10 pour clavier physique et Z30 pour clavier virtuelle) et du LCD TFT (une génération de LCD adaptée aux téléphones mobiles ndlr.) pour les autres. Attention tout de même à ne pas juger trop vite les écrans des Q5, Z3 et Z10 inférieurs aux 2 autres : les vraies différences se jugent d'abord et avant tout sur l’appréciation des couleurs, la force des contrastes et leur lisibilité dans des situations d'ensoleillement intense ou au contraire de pénombre... autant de points sur lesquels je n'ai vu à titre personnel aucun changement étant moi-même passé d'un Q5 à un Q10 il y a à peine un mois !


Comparatif : Z10 à gauche (LCD TFT), Z30 à droite (super Amoled)


Quelles différences concrètes ?

Conséquence directe et constatable de l'utilisation d'un écran super Amoled par rapport à un écran LCD : l'utilisation de thèmes visuel et de fonds d'écran sombres (voire totalement noir) ont pour avantage d'utiliser moins intensivement la batterie du terminal : c'est par exemple le cas sur le Blackberry Q10 (coïncidence?) qui utilise un thème très sombre dans les menus. L'affichage Amoled (et donc super Amoled) n'a en effet pas besoin d'illuminer chaque pixel de l'écran car il fonctionne sur l'électroluminescence (explications en première partie) : le gain d'autonomie ainsi réalisé pourrait atteindre de 1% à 5% selon des tests réalisés par des membres du site XDA developers.

Autre avantage concret mais quant à lui plus difficilement perceptible : le super Amoled atténuerait mieux les reflets ainsi que les contrastes de couleurs et ce quelque soit l'angle de vision de l'utilisateur. Les couleurs sombres sont également plus profondes (le noir tire vers le gris foncé sur du LCD du fait du rétro-éclairage par en dessous) et la luminosité en plein soleil s'en voit améliorer.

La technologie de l’écran d’un smartphone est un critère important qu'il ne faut pas négliger : le prix des différents terminaux Blackberry se diffèrent en partie du fait de ce composant. Attention tout de même à ne pas trop vous focaliser sur cet élément au détriment des autres caractéristiques techniques (vitesse du processeur, quantité de mémoire vive etc...) qui pour leur part marquent de réelles distinctions au quotidien dans l'utilisation de tel ou tel mobile... les constructeurs ont tout intérêt à bassiner les consommateurs avec de supposées nouvelles innovations qui sont censées révolutionner notre façon d'utiliser nos téléphones au quotidien. Blackberry ne rentre pas dans cette « guerre des écrans » mais propose simplement à ses clients les 2 technologies en fonction de leurs besoins, de leur budget et de leurs utilisations multimédias : tant mieux !

Pensez-vous que le Super Amoled apporte un vrai avantage aux Z30 et Q10 ?
Donnez-nous vos avis sur ces différentes technologies dans les commentaires

Vous avez aimé cet article ?